Sunscoot

Prise en charge des frais médicaux à l’étranger pour les seniors

Pour mieux vivre leur retraite, nombreux sont ceux qui souhaitent vivre à l’étranger grâce au climat plus attractif, au niveau de vie plus avantageux, aux paysages tropicaux et aux biens immobiliers moins chers. N’oublions pas le confort et les avantages fiscaux. Lors d’une expatriation, la question de la santé et de l’accès aux soins est néanmoins très importante. Avec l’âge, les seniors ont plus besoin de suivis et des soins médicaux. Dans certains pays, les frais médicaux sont plus chers.

Pourquoi souscrire une mutuelle santé pour seniors expatriés ?

Au moment d’une expatriation, la protection donnée par la couverture maladie française n’a plus lieu. Conformément à votre statut dans le pays d’accueil, vous pouvez cotiser au régime de mutuelle santé local. Mais il n’est pas toujours aussi bénéfique que le système français.

Sans protection sociale, l’accès aux soins peut se montrer très cher ! Souscrire à la CFE (Caisse des Français de l’Étranger) est aussi faisable, mais le remboursement des frais ne sera pas au même niveau que les sommes versées par l’assuré. Nous vous conseillons fortement de choisir une mutuelle spécialisée dans l’expatriation.

Prise en charge des frais médicaux à l’étranger pour les séniors

Selon l’offre souscrite, l’Assurance maladie pour les retraités expatriés s’occupe des soins médicaux, des traitements pharmaceutiques, des hospitalisations qui ont lieu dans le pays d’accueil. En l’absence de protection sociale, la moindre aide chirurgicale peut nécessiter un gros budget.

Même si vous êtes inscrit à la CFE, le remboursement réalisé par cet organisme ne recouvre pas la totalité des frais. La souscription d’une mutuelle est nécessaire pour profiter des soins plus essentiels (consultation, médicaments…).

La couverture des mutuelles spécialisées dans l’expatriation peut changer selon le pays où vous résidez. Nous vous conseillons donc de bien faire une comparaison entre les différentes offres.

Prise en charge des frais médicaux dans les pays membres de l’Union européenne

Lorsque les retraités français décident de s’installer dans un pays membre de l’Union européenne, ils bénéficient de la prise en charge du système de santé local. Il est néanmoins indispensable de le comparer avec le système français afin d’en différencier. Bien que la Sécurité sociale française possède une très bonne réputation, il ne s’agit pas du système le plus rassurant dans le domaine du soin.

Par ailleurs, nous vous conseillons de bien vérifier les variations de remboursement afin de vous engager en toute connaissance de cause. Les seniors doivent souscrire à une mutuelle locale qui recommande des couvertures adaptées.

Prise en charge des frais médicaux dans les pays non membres de l’Union européenne

Lorsque le retraité choisit de s’installer dans un pays qui n’est pas membre de l’Union européenne, les soins médicaux font partie des dépenses majeures. La souscription d’une mutuelle santé privée auprès d’une entreprise locale est recommandée. Cotiser volontairement auprès de la Caisse des Français à l’Étranger (CFE) est aussi faisable pour profiter d’une couverture.

Si le pays d’expatriation a souscrit une convention bilatérale avec la France, les Français retraités qui y habitent peuvent bénéficier de la prise en charge recommandée par le pays d’expatriation.

Une aide complémentaire d’assistance

En général, les mutuelles pour retraités expatriés recommandent plus qu’une simple prise en charge des frais médicaux et des médicaments.

Elles proposent également à leurs membres des charges d’assistance comme :

  • L’exfiltration médicale en France (et celui du corps en cas de décès)
  • Une assurance responsabilité civile à l’étranger
  • Le transport des proches.

Un accompagnement dans le parcours du soin à l’étranger

Habiter à l’étranger est une expérience profitable. Le quotidien n’est pourtant pas toujours facile notamment pour les personnes âgées. En cas de problème de santé, on peut se sentir perdu et ne pas savoir où aller.

La plupart des complémentaires santé pour les retraités mettent à la disposition de leurs assurés des conseillers les accompagnant dans leur parcours de soins à l’étranger. Ils peuvent leur envoyer une liste de médecins ou d’hôpitaux correspondant aux critères internationaux.

Avant de choisir une mutuelle pour seniors expatriés, vous pouvez vous inscrire ou pas à la CFE, mais ce n’est pas obligatoire. C’est à vous de voir les différentes assurances pour savoir si, dans votre cas, il est nécessaire de vous inscrire ou pas à la CFE.

Différences entre assurance santé internationale au 1er euro et complémentaire santé CFE

La CFE représente la Sécurité sociale des Français qui vivent à l’étranger. On parle d’un service privé chargé d’une mission de service public. Il n’est cependant pas nécessaire d’y souscrire au moment du départ à l’étranger. Organisée par le code de la Sécurité sociale, la CFE intervient comme une mutuelle normale.

La CFE joue un rôle d’une Assurance maladie et les prises en charge dépendent du tableau des garanties relatif à la formule souscrite.

Une assurance santé internationale au 1er euro agit, quant à elle, auprès de l’assuré dès le premier euro déboursé. La prise en charge dépend donc totalement du contrat souscrit.

Le choix entre ces deux mutuelles pour les retraités se fera suivant leur situation et leurs besoins. D’où l’importance de bien comparer les devis.

Lors de votre départ de France, vos frais de santé ne sont plus pris en charge par l’Assurance santé. Mais il existe des dispositifs pour vous permettre de bénéficier d’un meilleur remboursement dans votre nouveau pays de résidence. Certains États (hors UE/EEE) ont signé un accord de sécurité sociale avec la France pour permettre aux seniors inscrits au régime français et habitant sur leur territoire de pouvoir se faire rembourser leurs frais de soin sur leur pays de résidence. Pour savoir si vous pouvez bénéficier de la prise en charge de vos soins, renseignez-vous auprès de votre Caisse d’assurance santé ou du centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale.